Les dossiers traités par un avocat spécialisé en divorce à Nîmes

Un avocat accompagne les couples durant la procédure de divorce. Chaque partie doit avoir un avocat pour la représenter devant le juge et défendre ses intérêts. Le taux de séparation en France a grimpé ces dernières années. Cela a poussé certains avocats à se spécialiser dans le domaine afin de répondre aux besoins des conjoints qui souhaitent mettre un terme à leur contrat de mariage. Plusieurs types de divorces existent aujourd’hui. La procédure à adopter dépend essentiellement de la relation entre les conjoints et des conseils de leur avocat respectif.

Le divorce à l’amiable

Les cabinets d’avocats comme Lexvox traitent plusieurs types de divorce au quotidien. D’abord, il y a le divorce par consentement mutuel. On l’appelle parfois divorce à l’amiable. Cette forme est la plus répandue chez les couples. Un divorce à l’amiable présente l’avantage d’être peu couteux et rapide. Un accord mutuel entre les mariés sur les divers aspects de la séparation est nécessaire pour ce type de divorce. Autrement dit, les conjoints doivent être en accord sur la pension alimentaire, le partage des biens et la garde des enfants. Tous ces éléments doivent figurer dans la convention de divorce avant la rencontre avec un juge. La présence d’un avocat demeure obligatoire même pour une procédure à l’amiable.

Les divorces contentieux

Un divorce se dit « contentieux » lorsqu’il y a un désaccord entre les époux. En règle générale, à l’exception du divorce à l’amiable, tous les types de divorce sont définis comme contentieux. Le coût de la séparation est plus élevé et la procédure est plus longue. Le divorce pour faute, le divorce sur accord du principe de la rupture de mariage et le divorce pour altération définitive figurent dans cette catégorie de séparation en France.

Le divorce par faute est prononcé lorsqu’une des deux parties n’a pas respecté les engagements qui découlent d’une union. La procédure est à la fois longue et couteuse. L’époux fautif sera condamné par le juge si son partenaire possède des preuves concrètes sur son infidélité par exemple. Le processus de séparation débute par l’envoi de requête et se termine par la décision finale adoptée par le juge. Entre temps, le couple sera confronté lors d’une audience pour une éventuelle conciliation, l’assignation en divorce et l’échange de conclusion.

Le divorce pour altération définitive du lien conjugal s’applique lorsque les conjoints n’ont plus de vie commune depuis 2 ans. La demande de séparation est souvent demandée par l’un des partenaires. L’absence de vie commune pousse naturellement le juge à prononcer le divorce. La décision est irrévocable, même en cas de contestation de l’autre partie. L’option est recommandée quand une partie refuse catégoriquement de divorcer.

Enfin, il y a le divorce sur acceptation du principe de la rupture du contrat de mariage. Il s’agit d’une forme de séparation hybride. Les avocats ont recours à cette procédure quand les conjoints acceptent de divorcer, mais qu’il y a désaccords sur les effets de la rupture. Le couple aura besoin d’un juge pour trancher sur le partage de patrimoine ou la garde des enfants. Les avocats défendent alors les intérêts de chacune des parties devant le juge.

justice